Drapeau Européen

Bruxelles, Europe, Langue

Les symboles et les langues dans l’Union Européenne

Nous sortons d’une semaine de fêtes à l’Europe, certains pays festoient toujours d’ailleurs. L’occasion de rappeler quels sont les symboles et les langues de l’Union européenne. Ces symboles ne sont cependant pas fixés dans les traités. C’est donc la pratique qui a fait de ces derniers des traits distinctifs de l’Union et de ses valeurs.

Le drapeau européen tel que nous le connaissons aujourd’hui est né en 1955, lorsque le Conseil de l’Europe, qui défend les droits de l’homme et promeut la culture européenne, en fait son emblème. C’est en 1983 que le Parlement européen décide que ce drapeau, dont le nombre d’étoiles n’est que symbolique deviendra celui des Communautés européennes. Enfin, en 1985, les chefs d’État et de gouvernement font du drapeau l’emblème officiel des Communautés européennes, qui deviendront ensuite l’Union européenne.

« L’Ode à la Joie », prélude du 4ème mouvement de la IXème symphonie composée en 1823 par Ludwig van Beethoven, est devenu l’hymne européen en 1972. Sans paroles, il transmet les idéaux de liberté, de paix et de solidarité que souhaite diffuser l’Europe.

La « Journée de l’Europe » est célébrée le 9 mai, en souvenir de la déclaration de Robert Schuman de 1950, un des pères fondateurs de la construction européenne. C’est le début de la grande aventure pour un projet historique.

La monnaie unique, l’euro (€), nait en 1992, lorsque le traité de Maastricht propose la mise en place d’une monnaie unique dans l’Union européenne. Les pièces et billets sont introduits au 1er janvier 2002 dans les pays remplissant les conditions et aujourd’hui circulent dans 19 des 28 pays membres de l’UE. Ces pays forment la zone euro.

Utilisé pour la première fois de façon officielle en 2000, la devise de l’Union européenne est : « Unis dans la diversité ». Elle a vu le jour à l’issue d’une opération lancée par le journal Ouest France en 1998, et en 2004 figure dans le traité établissant une Constitution pour l’Europe. Elle illustre la volonté de l’UE de faire en sorte que les différentes cultures, traditions et langues des Européens soient un atout pour le continent.

Enfin, l’UE compte 24 langues officielles et de travail. Cette liste de langues a évolué au fil du temps. En 1957, un règlement européen établit le néerlandais, le français, l’allemand et l’italien comme langues de travail officielles de l’UE. Depuis, leur nombre a augmenté avec l’adhésion de nouveaux pays à l’Union. Les dernières langues en date sont le roumain, le bulgare, l’irlandais et enfin le croate en 2013.