réchauffement climatique

Environnement, Europe, Réchauffement

Les besoins en refroidissement dépassent ceux du chauffage

Avec le réchauffement climatique, les besoins en systèmes de refroidissement devraient bientôt dépasser ceux en chauffage. La consommation d’énergie pour la climatisation, la réfrigération et les autres appareils de refroidissement augmentera en effet de 90 % d’ici 2050, et représentera un réel défi pour les réseaux énergétiques et la lutte contre le changement climatique.

Et c’est la Chine, l’Inde et les pays chauds qui devraient sensiblement augmenter leur demande de refroidissement, selon les experts de l’Université de Birmingham.

Or, aujourd’hui, le grand débat sur le réchauffement climatique ne tient pas compte du refroidissement. Pourtant, 200 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année à cause du manque de systèmes de refroidissement, précise l’étude.

Le 18 avril, l’université britannique a organisé la première conférence consacrée au « refroidissement propre ». Au cours de la conférence, les experts se sont penchés sur les différentes stratégies pour faire face à ce défi et pour augmenter de 0,2 % les budgets de recherche et de développement consacrés au refroidissement.

La climatisation constitue la plus importante demande de refroidissement, assurant notamment le confort de la population, mais elle est aussi essentielle pour éviter le gaspillage alimentaire et conserver les médicaments.

Les ventes d’équipement de refroidissement devraient attendre 210 milliards d’euros d’ici 2050, contre 113 milliards aujourd’hui. Si les futurs systèmes de refroidissement fonctionnent aux énergies fossiles, les émissions de CO2 augmenteront de 2,5 gigatonnes d’ici 2050.

Pour répondre à la demande croissante de refroidissement sans pour autant émettre plus de carbone, il faudra donc utiliser toute l’énergie produite par les nouvelles installations solaires d’ici 2050. Un vaste défi écologique !