monnaie virtuelle

Economie, Europe, Numérique

Monnaies virtuelles : attention aux risques !

Le potentiel des monnaies virtuelles émises par les banques centrales est immense, mais la Banque des règlements internationaux appelle à la prudence.

Elle estime le potentiel immense, dans les paiements interbancaires, la compensation et les règlements, tout en mettant en garde les banques centrales sur les implications pour la stabilité financière et la politique monétaire de l’émission de monnaies digitales accessibles au grand public, bitcoin et autres « monnaies virtuelles », ou « crypto-actifs ».

Le Comité sur les paiements et les infrastructures de marché (CPMI en anglais), qui regroupe 25 banques centrales, estime, lui aussi, que le domaine des monnaies virtuelle est encore un terrain inconnu présentant des risques potentiels.

La question de la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme, comme du traçage de cette monnaie numérique officielle, s’il lui était possible d’être anonyme, pourrait poser des problèmes.

La concurrence de cette monnaie de banque centrale pourrait aussi mettre la pression sur les banques commerciales pour qu’elles augmentent le taux d’intérêt des dépôts afin de ne pas perdre ces flux nécessaires à leurs activités de financement, en transformant les dépôts en prêts. Les banques pourraient aussi se lancer dans des formes de prêts plus risquées pour retrouver de la rentabilité.

En outre, digital run, en période de crise, les ménages, et d’autres agents économiques, pourraient se détourner des institutions financières privées et transférer leurs dépôts vers la banque centrale, considérée comme plus sure.

Autre risque : les impacts sur la liquidité des marchés financiers. Surtout si elle est introduite de manière soudaine et inattendue, une monnaie digitale de banque centrale pourrait entraîner de vastes mouvements de capitaux et des effets sur les changes et le prix des actifs.

Enfin, les développements technologiques ont également soulevé des questions sur la faisabilité et l’opportunité de combiner la technologie [comme la Blockchain] avec la confiance inhérente aux monnaies fiduciaires pour créer une monnaie numérique de la banque centrale accessible à tous.

Une des priorités immédiates est donc de savoir comment utiliser ces nouvelles technologies pour répondre à la demande actuelle de paiements fiables et en temps réel.