Hard Spinner

Economie, Environnement, Europe

Le « hand spinner » listé dangereux par l’Europe

Une fois n’est pas coutume dans cette chronique européenne, nous parlons jouets aujourd’hui, et pour cause ! Monnaie courante dans les cours de récréation, le « hand spinner » vient d’être mis sur la liste de produits dangereux par l’Union Européenne.

Ces toupies colorées qui ont connu un succès fulgurant en 2017, présentent un risque pour les enfants, en particulier ceux qui incluent de petites piles permettant au jouet de s’éclairer.

C’est ce que révèle un rapport du système d’alerte rapide de l’UE, qui souligne qu’en cas d’ingestion, les piles plates peuvent brûler l’œsophage et les intestins, tandis que de petites pièces facilement détachables représentent également un danger pour les tous jeunes enfants. Ces inquiétudes ont été soulevées en raison d’accidents multiples ayant nécessité d’hospitaliser immédiatement les enfants », indique le rapport.

Des mesures sont d’ores et déjà prises qui ont permis aux autorités nationales d’échanger rapidement des informations afin que « les hand spinners dangereux soient repérés, arrêtés aux frontières et dans les ports, ou détruits ».

En 2017, plus de 2000 alertes ont été lancées. La catégorie de produits la plus notifiée est celle des jouets (29 %), suivie de près par les véhicules à moteur (20 %). Ensuite, viennent les vêtements, les appareils électriques et les équipements pour enfant, comme les tétines.

Pour ce qui est des risques encourus, c’est le risque de blessure qui a enregistré le plus de notifications (28 %), suivi du chimique (22 %) et de l’étouffement (17 %).

Si le niveau de sécurité des produits en Europe est relativement optimal, beaucoup de produits sont d’origine extra-communautaire. Avec la mondialisation des échanges, la Chine est le premier pays tiers dangereux. Les pays asiatiques sont responsables de plus de la moitié des produits à risques présentés aux consommateurs. L’Europe entend multiplier prochainement les sommets afin que soient échangées des bonnes pratiques sur la sécurité des produits.