Bourse de Bruxelles

Economie

2018 – Année de clôture officielle de 10 ans de crise ?

Dix ans après la faillite de la banque Lehman Brothers, en septembre 2008, l’Union européenne tourne définitivement la page de la pire crise financière de son histoire en terminant les programmes de sauvetage de la Grèce et les dernières procédures pour déficit excessif, et en lançant une réforme massive de son secteur financier.

Aujourd’hui, l’UE espère finaliser son union bancaire, afin de renforcer la résilience de ses banques face aux crises futures, et faire rentrer la Grèce, dernier des pays renfloués, sur les marchés financiers cet été. Pour rappel, afin de sauver la Grèce, les partenaires européens ont déboursé plus de 300 millions d’euros.

La finalisation de l’union bancaire est donc la grande priorité des mois à venir. Il s’agira notamment de mettre la dernière main au Fonds de résolution unique et au controversé système européen de garantie des dépôts, qui protégera les épargnes dans toute l’union.

Par ailleurs, Emmanuel Macron a réussi à convaincre Angela Merkel de soutenir des changements plus radicaux au printemps. En mars, Paris et Berlin présenteront une proposition commune pour le renforcement de la zone euro.

Une fois la proposition franco-allemande dévoilée, les dirigeants européens devront se mettre d’accord sur une nouvelle feuille de route pour le renforcement de l’union économique et monétaire d’ici le mois de juin.

La Commission européenne participera également au débat, notamment avec un projet d’instrument de stabilisation fiscale en mai.

Avant cela, la Commission devra décider si la France et l’Espagne, les deux derniers États membres à enfreindre les règles européennes sur le déficit budgétaire, pourront sortir des procédures en cours. En avril, Eurostat confirmera les chiffres du déficit des deux pays pour l’année 2017.

De manière générale, la très bonne évolution de l’économie a permis aux États membres d’équilibrer leurs finances publiques, et l’attention de l’exécutif européen sera donc essentiellement tournée vers les réformes structurelles. Il s’agira avant tout de déterminer comment préparer les travailleurs et systèmes sociaux aux changements entrainés par la révolution numérique en cours.

Jean-Claude Juncker, le président de la Commission, a quant à lui également fait de l’élargissement de la zone euro une priorité dans son discours sur l’état de l’Union, à l’automne dernier. 2018 semble donc clôturer officiellement 10 ans de crise.

Ce point info à l’Europe se termine déjà. Je vous donne rendez-vous demain pour un autre coup d’éclairage sur l’actualité européenne ! A demain !