Portabilité des contenus

Europe, Technologie

L’Europe se mobilise contre l’obsolescence programmée

Pour rappel, l’obsolescence couvre toutes les techniques destinées à réduire la durée de vie ou d’utilisation d’un produit, essentiellement I-Tech et électro-ménager, pour en augmenter la rapidité de remplacement.

Et c’est une première, un rapport visant à lutter contre cette pratique a été lancé d’initiative par l’eurodéputé écologiste Pascal Durand. Il sera soumis, le 30 mai prochain, au vote de la Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs du Parlement européen.

Alors que l’industrie européenne est en train de mourir, que les ressources s’avèrent de plus en plus rares et chères et que les consommateurs sont plus sensibles à la durée de vie de leurs produits, le projet de rapport, qui favorise l’économie circulaire, vise à allonger leur durée de vie, à favoriser leur réparation, à promouvoir un modèle tourné vers l’usage, à garantir une meilleure information des consommateurs, à lutter contre l’obsolescence logicielle, et à renforcer le droit à la garantie légale à l’achat. Le renforcement de la réparabilité permettant, en outre, de dégager des emplois dans ce secteur.

La durée de vie la plus courte est particulièrement constatée pour les smartphones, les téléviseurs, les machines à laver, les imprimantes et les ordinateurs.

Contrairement à la France, qui a choisi la voie répressive en érigeant en délit les actes posés par les entreprises en matière d’obsolescence programmée, le document propose une approche plus consensuelle. L’eurodéputé suggère, en effet, de parvenir à une réduction drastique de cette surconsommation en envisageant des négociations, secteurs par secteur, un peu comme ce fut le cas avec la directive Ecodesign.

Notez que des Repair café, souvent initiatives citoyennes eco-militante, se développement ci et là un peu partout en Europe, et également en Belgique. Des espaces antigaspi participatifs où chacun apporte son objet à réparer et aide un concitoyen à réparer le sien. 1252 Repair Cafés sont actuellement recensés dans 33 pays pour un enjeu environnemental essentiel sur fond d’impératifs d’économies financières également.