Europe, News

La culture, une donnée capitale en période de mutation politiques

Promouvoir la diversité de l’Europe, soutenir le secteur de la culture et développer son plein potentiel économique : tels sont les objectifs de l’année européenne du patrimoine culturel qui sera célébrée tout au long de l’année 2018. Le 27 avril dernier, les députés réunis en session plénière à Bruxelles ont donné leur approbation finale à cette initiative.

Rappelons que l’Union Européenne s’attache à préserver le patrimoine culturel commun de l’Europe des 28 et à le rendre accessible à tous, ainsi qu’à soutenir et promouvoir les secteurs artistiques et créatifs dans ses Etats-membres. Un grand nombre de politiques européennes ont ainsi un rapport direct avec la culture, comme l’éducation, la recherche scientifique, les technologies de l’information et de la communication, la politique sociale, le développement régional et l’économie, ce qui sous-tend également les secteurs du tourisme, de l’emploi et de la formation.

L’année européenne du patrimoine culturel vise à célébrer la diversité et le dialogue entre les cultures et souhaite mettre en lumière la contribution du secteur à l’économie et aux relations internationales de l’Union européenne. Des études du secteur culturel ont démontré que l’investissement d’un euro permet de rapporter plus de 20 euros. Le rôle de la culture et des musées est donc capital dans une période de changements et de mutations économiques et politiques.

Face à la montée des populismes et euroscepticismes, l’Europe plaide pour un sursaut culturel salvateur : démontrer que la globalisation et la mondialisation ne sont pas des menaces. L’Europe n’est pas culturellement homogène, mais il peut exister une identité européenne au-delà des cultures nationales.

Environ 300.000 personnes travaillent actuellement dans ce secteur en Europe. Suite aux négociations avec les États membres et la Commission, le Parlement européen a obtenu un budget de 8 millions d’euros provenant de fonds existants afin de soutenir les activités qui seront organisées l’année prochaine pour promouvoir les multiples cultures nationales dans leur diversité, une diversité qui constitue le patrimoine européen.