Moto, scooter, cyclo,... L'excellente année 2016

Economie, Europe

Moto, scooter, cyclo,… L’excellente année 2016

Moto, scooter, cyclo et électrique, en 2016, tout le monde a gagné du terrain ! L’association des constructeurs de deux et trois roues européens (ACEM) a dévoilé les chiffres du marché 2016 pour l’ensemble du Vieux Continent. Le bilan européen toutes catégories confondues est positif et tous les segments, ou presque, sont à la hausse.

Néanmoins, avec la mise en place de la nouvelle norme antipollution Euro 4 au 1er janvier, le nombre de constructeur ont de toute évidence multiplié les immatriculations, pour ne point se retrouver avec des containers pleins de machines Euro 3 sur les bras cette année 2017. Les chiffres sont donc à prendre avec réserve.

De janvier donc à fin novembre 2016 (décembre n’est pas encore disponible au niveau européen), l’ACEM – association européenne des constructeurs de motocycles – annonce une hausse des deux et trois-roues motorisés de 5,6% sur l’ensemble des marchés de l’UE. Avec ce joli chiffre: 1.209.006 engins immatriculés, contre 1.146.948 en 2015. Sur le Vieux Continent, ce sont nos voisins espagnols qui enregistrent la plus belle progression avec une hausse de 11,7 % (et un total de 154.869 deux et 3 roues immatriculés). Suivent l’Italie (+9,8%, 209.147 unités), le Royaume Uni (7,1% et 117.647 unités), l’Allemagne (+4,7% et 186.519 unités) et la France (+2,1 % et 232.715 unités).

Ce sont les motos, et de grosse cylindrée, qui tirent le marché européen vers le haut. En effet avec 918 540 machines immatriculées sur les 11 mois enregistrés ici, leur nombre s’accroit de 8,3 %. Les plus fortes hausses concernent l’Espagne (+12,2%), l’Italie (+11,4 %), le Royaume-Uni (+8,5%), l’Allemagne (+7%) et la France (+3,5 %).

L’attrait pour les 50 cm3, par contre, continue de chuter. Avec Italie (-1,9%), en Allemagne (-6,1%) mais surtout en Pologne (-14,1 %). Pour autant il reste un marché important avec cette année 290.466 cyclomoteurs vendus en Europe, contre 298.445 en 2015 (soit une baisse de 2,7 %). On retiendra enfin deux hausses concernant ces engins pouvant être pilotés sans permis : celle constatée sur la marché néerlandais (+3,4 %, portant le total à 64 618 unités aux Pays Bas!) et la belle hausse du marché 50 espagnol, qui s’élève tout de même à 8,1 % (pour un total de 15 751 unités).

Des chiffres globalement bons qui indiquent clairement que le secteur des deux-roues et trois-roues motorisés continuent de se remettre de la profonde crise économique qui s’était déclarée en 2008. Si nous sommes toujours loin des 2,4 millions d’immatriculations de 2007, l’optimisme est de mise surtout dans le cadre d’une politique européenne qui promeut le deux-roues en termes de mobilité.