Les bons chiffres des accords de libre échange

Economie, Europe

Les bons chiffres des accords de libre échange


Selon une étude indépendante réalisée pour le compte de la Commission européenne, sur les relations commerciales avec le Mexique, la Corée du Sud et la Suisse, il ressort que les accords commerciaux ont permis de stimuler les exportations agricoles de l’UE et ont apporté un soutien à l’emploi dans le secteur agroalimentaire comme dans d’autres secteurs de l’économie.

L’étude précise que ces accords ont contribué à une augmentation des échanges dans les deux sens, les exportations de l’UE et les importations de produits issus de ces trois pays ayant augmenté. Par ailleurs, l’accroissement des importations a peu d’effets sur la production de l’UE. Il résulte d’un remplacement des importations en provenance d’autres pays tiers ou d’une augmentation de la consommation dans l’UE.

En ce qui concerne les relations avec le Mexique, les exportations agroalimentaires de l’UE ont enregistré une hausse de 105 millions d’euros en 2013 (essentiellement des denrées alimentaires transformées et des boissons. L’accord de libre-échange (avec la Corée du Sud a permis quant à lui d’augmenter les exportations agroalimentaires de l’UE, constituées pour l’essentiel de produits de base, de 439 millions d’euros en 2015. Enfin, les accords commerciaux avec la Suisse relatifs aux produits agricoles et aux produits agricoles transformés ont permis d’augmenter de 532 millions d’euros les exportations agroalimentaires de l’UE.

Grâce aux trois accords commerciaux, l’année 2016 a également été marquée par des exportations agroalimentaires de l’UE sans précédent, avec des exportations totales d’une valeur atteignant 130,7 milliards d’euros, soit 1,7 milliard d’euros de plus qu’en 2015. Les exportations annuelles ayant enregistré la plus forte hausse étaient celles à destination des États-Unis (+ 1,26 milliard d’euros) et de la Chine (+ 1,06 milliard d’euros). Parallèlement, la valeur des importations agroalimentaires de l’UE a diminué de 1,5 % pour atteindre 112 milliards d’euros. En 2016, le secteur agroalimentaire représentait 7,5 % des exportations totales de marchandises de l’UE; 6,6 % de l’ensemble des marchandises importées sont des produits agroalimentaires. Avec un excédent de 18,8 milliards d’euros, le secteur agroalimentaire représente près de la moitié de l’excédent commercial global de l’Union européenne, qui s’établissait à 39,3 milliards d’euros en 2016.