La sécurité routière, prochain grand dossier européen

Europe, Société

La sécurité routière, prochain grand dossier européen?

Huit pays européens, dont la Belgique, souhaitent un durcissement des réglementations de la Commission européenne en matière de sécurité des voitures et des camions, afin de diviser par deux le nombre de morts sur les routes du continent d’ici 2020.

Parmi les éléments de sécurité sur lesquels les ministres des Transports de ces Etats estiment que les standards européens mériteraient d’être plus stricts figurent le design des camions, qui laisse encore souvent subsister un angle mort dans le champ de vision du conducteur. Mais aussi les systèmes de freinage automatiques en cas de risque de collision, qui ne sont pas encore généralisés sur les nouveaux modèles de voiture.

En 2015, 135.000 personnes ont été blessées et 26.000 autres ont trouvé la mort sur les routes d’Europe. Un bilan humain qui restait stable depuis plusieurs années, mais qui est en hausse depuis trois ans. Ainsi, pour ce mois de janvier 2017, c’est l’explosion. Le nombre de morts sur les routes a augmenté de 8,9% par rapport à janvier 2016.
Selon des informations publiées par Eurostat, parmi les Etats membres de l’UE, les pays qui ont déploré le plus de victimes d’accidents de la route sont: la France (3.461), suivie de très près par l’Allemagne (3.459), puis l’Italie (3.428), la Pologne (2.938), la Roumanie (1.893), le Royaume-Uni (1.806) et l’Espagne (1.689).

Des mauvais chiffres dus aussi au fait que les forces de l’ordre, accaparées par d’autres missions de sécurité (notamment liées au terrorisme), ont été moins présentes sur les routes et que les comportements des automobilistes se sont relâchés, avec notamment plus d’utilisation de portables au volant. Selon une récente étude sur le réseau autoroutier, 40% des 25-35 ans envoient des SMS ou des mails en conduisant. Et plus de la moitié des conducteurs affirment passer des coups de fils au volant.

Notons une initiative sécuritaire originale. Les Pays-Bas testent des signalisations lumineuses au sol, composée de bandes LED incrustées dans les trottoirs, pour les piétons accros au portable : une signalisation lumineuse au sol, synchronisée avec les feux tricolores, pour attirer l’attention des piétons la tête baissée, les yeux rivés sur leur téléphone. Ce dispositif est notamment mis en place aux carrefours situés non loin des écoles. Si le projet est un succès, ces lumières pourraient être également installés sur les nombreuses pistes cyclables du pays.
Rappelons qu’en Europe, la plus grande partie des accidents mortels ont lieu dans les zones urbaines (38%), non sur les autoroutes (8%). Si l’une des évolutions les plus notables est la forte réduction du nombre de décès parmi les jeunes, 70 Européens meurent encore chaque jour sur nos routes.