Drapeau Européen

Europe

Le sentiment européen renforcé par le Brexit

Le sentiment européen est en pleine évolution au sein de l’Union depuis le Brexit. On parle effectivement de manière récurrente de perte de confiance du citoyen. Il résulte cependant d’un récent sondage, réalisé par l’institut Win Gallup, que dans tous les Etats membres, une écrasante majorité de la population souhaite que leur pays reste dans l’Union. Ainsi sur 14.969 Européens sondés, le soutien apporté aux institutions européennes dépasse 60% en Allemagne, en Belgique et en France. Dans les autres pays, seule une petite minorité des personnes interrogées se disent prêtes à sortir de l’UE.

Le camp du « non » a augmenté dans trois Etats: la Finlande, où la crise migratoire semble avoir laissé des traces importantes, mais aussi la Grèce. Dans ce dernier, il faut y voir la conséquence du bras de fer entre Bruxelles et Athènes sur la crise grecque et l’impact des mesures d’austérité poussées par l’Allemagne. En Italie enfin, c’est la discipline budgétaire imposée dans la zone euro passe mal.

La plus grosse surprise de ce sondage vient du Royaume-Uni, où la population voterait aujourd’hui non au Brexit à 54%, alors que l’an dernier, ils étaient le même nombre à vouloir quitter l’Europe. Pourquoi ce revirement? Les citoyens européens sont globalement très insatisfaits de leurs gouvernements nationaux et prennent conscience que les institutions européennes ne sont pas la cause de tout le mal et certainement la cause de tous les échecs politiques. Ils comprennent peut-être aussi que déconstruire l’Europe apporte de l’eau au moulin à un auditoire aux pensées extrêmes, puisque l’Europhobie vient surtout de partis extrêmes, de gauche comme de droite. Le père du Brexit, l’eurodéputé britannique Nigel Farage, en est l’aboutissement flagrant.
Les observateurs en concluent dont que le Brexit n’a pas été une déflagration pour l’Europe mais a eu, au contraire un effet positif sur l’appartenance à l’Union. Les européens n’en n’ont pas marre de l’Europe au point d’en divorcer, que du contraire!