Galileo par l'Agence spatiale européenne

Europe, Technologie

L’Europe lance son système GPS, Galileo

Le système européen de navigation par satellite Galileo, à destination des autorités, des entreprises et des citoyens, entre en service après 17 ans de gestation. Galileo constitue la réponse européenne au Global Positioning System (GPS) américain, qui est lui d’origine militaire, au russe Glonass et au chinois Beidou. A ces quatre acteurs d’envergure mondiale, s’ajoute l’indien IRNSS, qui devrait en 2017 proposer une couverture régionale.

Dix-huit des vingt-quatre satellites du système se trouvent déjà dans l’espace, ce qui est suffisant pour démarrer, a précisé la Commission européenne. D’ici à 2020, Galileo reposera sur 30 satellites, dont six de réserve. Financé par l’Union européenne, le projet a été développé par l’Agence spatiale européenne et offre un niveau de précision jamais égalé. En effet, à ce jour, aucun autre système de localisation existant ne permet d’obtenir une telle précision dans la localisation. Bien qu’arrivé tardivement sur le secteur, l’Union Européenne a dépassé tous ses concurrents avec un système qu’on pourrait qualifier de « GPS next gen ».