Consommation de drogues

Europe, Société

La consommation de drogues dans l’Union Européenne

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies a analysé la consommation de drogues au sein de l’UE. De toutes les villes européennes étudiées, il ressort que c’est dans le centre d’Anvers où le plus de traces de cocaïne ont été découvertes dans les eaux usées car c’est via l’urine que l’on peut retrouver la présence de produits interdits comme la cocaïne, l’amphétamine, la méthamphétamine ou encore l’ecstasy. Se trouvent également en tête du classement Londres, Barcelone, Zurich et Bruxelles.

Si la consommation de drogues a particulièrement augmenté en Europe durant les années 90, elle s’est ensuite stabilisée et a même régressé depuis la fin des années 2000. Au niveau consommation, si de nouvelles drogues de synthèse apparaissent, le cannabis reste de loin la drogue illicite la plus largement répandue. Il a été consommé au moins une fois par 75 millions d’Européens, soit un cinquième de l’ensemble des Européens, entre 15 et 64 ans.