Drapeaux européens devant le Berlaymont, sommet européen

Bruxelles, Europe

Le nombre de sommet européen a triplé en 10 ans

Le nombre de sommet européen a triplé en plus de 10 ans, soit de 2003 à 2015. Ce phénomène inquiète les zones de police bruxelloises car les moyens financiers mis à disposition ne suivent pas.

Depuis 2004, la dotation fédérale pour les sommets européens demeure en effet inchangée, ressort-il de l’audition de représentants des polices fédérale et locales en commission des Affaires Intérieures du parlement bruxellois. En outre, le nombre de délégations qui se rendent à ces sommets ont augmenté au fil des années, en raison de l’élargissement de l’Union européenne de 15 à 29 membres.

A l’initiative de sa présidente, Joëlle Milquet a en effet procédé à des auditions pour tenter d’y voir clair sur le sous-financement des zones de police bruxelloises. L’augmentation de la charge de travail des acteurs du maintien de la sécurité est importante dans une période marquée par la menace terroriste, les fausses alertes à la bombe, les perquisitions, la prévention et la détection du radicalisme. S’il est vrai que la dotation fédérale a augmenté de 4,04% entre 2010 et 2015, elle a été mécaniquement réduite d’un million d’euros en raison du saut d’index.