L'OMS s'interroge sur la vapotage

Santé, Société

L’OMS s’interroge sur la vapotage

L’organisation mondiale de la santé préconise des mesures plus répressives à l’encontre des produits alternatifs à la cigarette traditionnelle, comme les appareils de vapotage et autres produits du tabac sans combustion. Le dernier rapport de l’OMS sur les substituts nicotiniques ne plaide aucunement en faveur de l’autorisation de ces produits dans les pays où ceux-ci sont toujours interdits.

L’OMS demande, en outre, d’introduire les mêmes régulations pour les e-cigarettes et inhalateurs de tabac que celles qui s’appliquent aux cigarettes conventionnelles alors que le nombre d’utilisateurs de cigarettes électroniques est paradoxalement en hausse constante. Inoffensive ou dangereuse, produit de sevrage tabagique ou nouvelle addiction, les experts scientifiques n’en finissent pas de débattre sur les effets de la cigarette électronique, argumentant en première ligne de leurs réserves que nous n’avons pas encore de recul suffisant.