Autoroute

Actualité, Europe

Le prix des autoroutes au sein de l’Union Européenne

Au sein de l’Union Européenne, il y a une grande disparité dans les prix pour circuler sur le réseau autoroutier. Il a été récemment constaté que les européens sont loin d’être logés à la même enseigne.

Seuls douze pays de l’Europe offrent en effet l’accès à leurs autoroutes sans contribution pécuniaire, même si certains pratiquent des exceptions, pour certains ponts ou tunnels. Il s’agit de l’Allemagne, le Danemark, la Belgique, Chypre, la Finlande, le Royaume-Uni, la Lettonie, la Lituanie, l’Estonie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Suède.

Le paiement par vignettes, quant à lui, est une politique tarifaire qui n’existe qu’en Europe centrale et de l’Est. Sept pays de l’Union européenne la pratiquent : l’Autriche, la Hongrie, la Slovaquie, la Slovénie, la Bulgarie, la Roumanie et la République tchèque.

Huit pays enfin appliquent le système du péage : l’Espagne, la France, l’Italie, le Portugal, la Grèce, la Croatie, l’Irlande et la Pologne. Là encore, de fortes disparités existent entre ces Etats concernant les tarifs. A titre d’exemple particulier, la Pologne applique un système de paiement électronique depuis janvier 2012. Le kilomètre ne coûte en moyenne que la modique somme de 2 centimes d’euros.

Non cité dans ce tour d’horizon des autoroutes européennes, Malte, qui n’appartient à aucune des catégories énumérées plus haut puisqu’il s’agit du seul Etat membre à ne compter… aucune autoroute. Comme le reflète ce tour d’horizon, il y a matière à harmoniser dans les années à venir sous l’impulsion de l’Union.