Brexit

Actualité, Europe, Société

Le Brexit aurait amplifié les sentiments xénophobes

Si les Britanniques sont encore dans l’Union européenne, il semblerait bien que le Brexit ait délié certaines langues. Dans un rapport, le Conseil de l’Europe explique que la campagne pour le referendum devant acter le maintien ou le départ du Royaume-Uni de l’UE a pu mener à une « exacerbation des sentiments xénophobes ».

Premiers responsables, les hommes et les femmes politiques du pays, dont la « nature intolérante de nombreux discours » a pu exacerber les tensions entre communautés. Le rapport témoigne également d’une « hausse marquée des violences contre les musulmans, ainsi que des niveaux records d’incidents antisémites ». Ici encore, le Conseil de l’Europe met en cause les politiques, qui présentent « sous un jour défavorable » les citoyens britanniques musulmans.

Un discours stigmatisant largement repris au sein de la presse populaire, mais aussi sur les réseaux sociaux. La communauté polonaise, qui représente au Royaume-Uni 800.000 personnes, semble particulièrement touchée. Une communauté rudement mise à l’épreuve depuis le Brexit, plusieurs agressions ont ainsi été relevées, l’une d’entre elles menant au décès d’un ouvrier polonais de 40 ans. Le Conseil de l’Europe rappelle que le Brexit n’est pas le feu vert pour devenir raciste.

Consultation du rapport

http://www.coe.int/t/dghl/monitoring/ecri/Country-by-country/United_Kingdom/GBR-CbC-V-2016-038-FRE.pdf