Cimetière chinois de Nolette

Actualité, Société

Journée mondiale contre la peine de mort

Ce lundi 10 octobre est la journée mondiale contre la peine de mort. L’occasion pour le parlement européen de rappeler qu’il convient de renforcer l’interdiction d’exportation des biens et services qui peuvent contribuer à la torture ou à la peine capitale.

A cet effet, le Parlement européen précise qu’il s’agit du transit entre les Etats membres de matériel utilisé pour le traitement cruel, inhumain et dégradant de personnes dans les pays tiers. Sont ainsi interdits au commerce et à la promotion les chaises électriques, les systèmes automatiques d’injection de médicaments ou des vis à pointes. L’interdiction est également applicable à des expositions et des foires commerciales au sein de l’Union, dans lesquelles sont présentés des produits tels que matraques électriques et les boucliers à pics. Seront également arrêtés aux frontières, des armes conçues pour le contrôle anti-émeute ou certains anesthésiques utilisés dans les injections létales.

Rappelons qu’Amnesty International dans son rapport annuel rappelait en juin que 95 % des condamnations à mort sont prononcées dans cinq pays: la Chine, avec entre 1.000 et 3.000 exécutions annuelles, suivie par l’Arabie saoudite, l’Iran, le Pakistan et les Etats-Unis où près 3.000 condamnées attendant dans les couloirs de la mort. Plus de 100 pays ont déjà complètement abolies celle-ci tandis qu’une trentaine une déjà une abolition de fait.

Quelques chiffres

La peine de mort en pratique

  • 104 pays ont aboli la peine de mort pour tous les crimes ;
  • 6 pays ont aboli la peine de mort pour les crimes ordinaires ;
  • 30 pays sont abolitionnistes en pratique ;
  • 58 pays et territoires sont rétentionnistes ;
  • 25 pays ont procédé à des exécutions en 2015 ;
  • Les 5 pays qui ont le plus exécuté au monde en 2015 sont la Chine, l’Iran, l’Arabie saoudite, le Pakistan et les États-Unis ;
  • 65 pays et territoires maintiennent la peine de mort pour terrorisme, dont
    • 16 pays sont abolitionnistes en pratique ;
    • 1 pays est abolitionniste en droit pour les crimes de droit commun.;

La peine de mort pour des actes de terrorisme – aperçu mondial