European Union

Europe

De « plus d’Europe » à une « meilleure Europe »

L’Union Européenne s’apprête à célébrer son 60ème anniversaire, le 25 mars 2017 prochain. Mais son principe fondateur de « plus d’Europe » perd du terrain. Face aux multiples crises sociétales et à la montée du populisme, elle a de plus en plus de difficultés à convaincre ses citoyens.

L’UE est clairement dans une « crise existentielle » a déclaré le président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker au cours de son discours sur l’état de l’Union en septembre dernier. Cette crise a plusieurs visages: croissance atone, taux de chômage élevé, crise des réfugiés mal gérée, tensions avec la Russie, terrorisme et soutien en berne pour les institutions de l’UE. A cela s’ajoute la désintégration du bloc après le référendum britannique et son souhait de la quitter.

Des solutions communes sont urgentes pour répondre aux défis de notre époque, a-t-il conclu. Aujourd’hui, la grande récession a fait évoluer les envies et les besoins. Les États membres et les institutions européennes souhaitent désormais, non pas « plus d’Europe », mais une « meilleure Europe ».